Réussir ses pâtes fraîches à la machine & Recettes

La machine à pâtes est l’ustensile idéal pour réussir ses pâtes fraîches. Découvrez nos secrets de fabrication et de séchage pour ne pas vous tromper.

Réaliser la pâte

Cet exemple d’utilisation de machine à pâtes pour faire des pâtes fraîches maison est basé sur la recette la plus simple qui soit : semoule de blé dur et eau. Cela ne change pas grand chose : quelle que soit la recette, les étapes principales restent les mêmes pour toutes les pâtes et la plupart des recettes…

Mélanger les ingrédients en suivant les indications de la recette à réaliser. Verser 500 grammes de semoule de blé dur dans un saladier et y ajouter deux petits verres d’eau à température ambiante.

Comme son nom l’indique, la semoule de blé dur n’est pas fluide comme de la farine : il est normal qu’au départ les grains de semoules soient encore visibles dans le mélange.

Après quelques minutes, lorsque les ingrédients sont grossièrement mélangés et « tiennent» ensemble, malaxer directement avec les doigts, afin de bien incorporer la semoule à l’eau.

Si la pâte semble trop humide et collante, ajouter de la semoule de blé dur ou de la farine blanche. Si la pâte semble sèche et cassante, ajouter de l’eau.

Lorsque le mélange est assez homogène, on peut sortir la pâte du saladier et continuer à pétrir la pâte sur une surface farinée, jusqu’à obtenir une boule de consistance bien homogène.

Une fois cette boule de pâte obtenue, la prochaine étape : le repos de la pâte.

Repos de la pâte

Une fois la « pâte à pasta» bien préparée, il est conseillé de la laisser reposer un peu. Ce repos permet à la pâte de gagner en homogénéité et lui permet de durcir un peu, ce qui rend au final les pâtes plus faciles à travailler lors de la phase d’abaissement et de découpe. Cette pause permet également de faire un peu de nettoyage et de préparer les ingrédients qu’on souhaite ajouter par la suite, juste avant la découpe… La boule de pâte obtenue après mélange des ingrédients a tout à gagner à se reposer un peu :

les ingrédients peuvent mieux s’incorporer les uns aux autres (notamment la semoule de blé dur)

  • la pâte refroidie permet une découpe plus nette.
  • Pour cela, placer la pâte obtenue dans un linge, ou mieux, dans du film transparent de cuisine.

Placer le tout dans un endroit frais, de 30 minutes (minimum) à 2 heures. L’usage du réfrigérateur est permis, tant que celui-ci n’est pas trop froid. Après ce temps de repos, sortir la pâte de son « enveloppe» pour la travailler. La pâte est alors prête à être abaissée avec la machine à pâtes.

Abaisser la pâte à la machine

Après le repos de la pâte, le travail d’abaissement peut commencer. Cette étape consiste tout simplement à transformer la boule de pâte en bande assez fine pour être travaillée dans la forme finale souhaitée. C’est à cette étape que la machine à pâtes fait son entrée… avec le laminoir, qui permet d’obtenir rapidement de belles bandes de pâte et évite la dure corvée du rouleau à pâtisserie. Préparer un plan de travail fariné, pour éviter que la pâte ne colle. Séparer la boule en plus petites boules, de la taille d’un petit kiwi. Cette dimension permet un travail plus facile.

Boule de pâte aplatie après reposAplatir grossièrement la boule de pâte avec la paume de la main, pour obtenir une galette épaisse comme une main.

Régler le laminoir de la machine sur la position la plus épaisse.
Fariner légèrement les rouleaux pour éviter que la pâte ne colle à la première passe. Présenter la galette de pâte devant les rouleaux et les faire tourner. Accompagner la pâte entre les rouleaux.

Le premier passage donne en général un résultat assez peu joli. Replier alors la pâte sur elle-même, et la repasser au laminoir. Répéter cette opération 4 à 10 fois selon l’état de la pâte : passage au laminoir, repli en 2, passage au laminoir, repli en 2…Le processus apporte de l’élasticité à la pâte la rendant plus souple et moins cassante.

Voilà le secret d’une belle pâte !

replier la-pâte pour lui donner de l'élasticité

Au fur et à mesure des passages, la pâte devient compacte et s’étend, elle devient lisse.

Pâte lisse et plus élastique

Une fois une bande de pâte homogène obtenue, régler le laminoir sur une épaisseur inférieure. En principe, la molette de la machine à pâte est graduée et permet de passer facilement au niveau inférieur. Passer la bande une fois ou deux au niveau inférieur, puis baisser encore l’épaisseur du laminoir. Répéter l’opération jusqu’à obtenir l’épaisseur de pâte souhaitée. La bande obtenue doit être lisse, souple et solide.

Bande pâte lisse

Répéter les mêmes opérations pour le reste de la boule de pâte originale. Pour éviter que les bandes ne collent trop au plan de travail ou entre elles, penser à les fariner très légèrement. Ces bandes sont prêtes à passer aux rouleaux de découpe.

La découpe des pâtes

La pâte abaissée à la bonne épaisseur, la découpe des pâtes dans leur forme finale peut avoir lieu. Le choix du rouleau de découpe dépend de la forme souhaitée : spaghetti, tagliatelle…, mais c’est à ce moment précis que la magie de la machine à pâtes intervient. De simple agrégat d’ingrédients, les bandes deviennent des pâtes découpées de manière propre, fine, régulière…

Les bandes de pâtes doivent être coupées en bandes de 25 à 30 centimètres de longueur, pour des spaghetti ou de tagliatelles. Présenter les bandes de pâte à l’entrée des rouleaux de découpe. Veiller à orienter la bande dans l’axe des rouleaux, pour éviter des chutes trop nombreuses. Tourner les rouleaux de façon à y engager la bande.

rouleaux machine à pates

Continuer à faire tourner les rouleaux. Les pâtes apparaissent alors à la sortie des rouleaux.

Découpe pâte à la sortie du rouleau

Une fois arrivé à la moitié de la bande, passer une baguette ou la queue d’une cuillère en bois sous les pâtes déjà découpée. Lorsque toute la bande sera découpée, cela permet de manipuler plus aisément les pâtes. Poursuivre la découpe jusqu’à la fin de la bande. Et voilà la résultat ! Ne reste alors plus que l’étape de séchages des pâtes.

Réalisation de tagliatelle à la machine à pâte

Le séchage

Bien que « fraîches», les pâtes fraîches maison nécessitent un petit temps de repos entre la sortie des rouleaux et la casserole. Le temps que la pâte durcisse un peu et n’absorbe pas trop d’eau lors de la cuisson. Si la quantité de pâtes obtenue est trop importante, le séchage peut être prolongé pour faire des pâtes sèches.

Sans séchoir à pâtes

Disposer les pâtes sur ce qui peut ressembler à un objet prompt à accueillir des pâtes molles :

  • barreau de chaise (propre)
  • manche à balai (propre) disposé entre deux chaises
  • grande baguette de bois (propre)
  • …et laisser sécher 30 minutes à 2 heures.

séchage pâtes fraîches

Avec un séchoir à pâtes

Au fur et à mesure de la découpe, disposer les pâtes sur les bras du séchoir (c’est tout simple !)… et laisser sécher 30 minutes à 2 heures. Les pâtes ainsi séchées sont prêtes à la cuisson. Pour en faire des pâtes sèches, il suffit de prolonger le séchage.

séchage pâtes séchoir

La machine à pâte

Objet mécanique simple et rustique ou véritable appareil multifonction, la machine à pâtes se décline selon les besoins et les bourses des gastronomes. Présentation du modèle le plus simple et le plus abordable : machine inox à manivelle, de marque italienne.

machine à pâtes Marcato Atlas

Voici une machine à pâtes de la marque italienne Marcato, modèle Atlas®, un modèle très courant. Le corps est en acier chromé, les rouleaux et les engrenages en acier également. Une machine solide et durable.

Corps avec pied et laminoir

La machine repose sur un pied rectangulaire, surmonté du laminoir. Ce sont les deux rouleaux qui vont permettre d’abaisser la pâte pour obtenir l’épaisseur souhaitée. L’écart des 2 rouleaux est réglable par une molette à crans numérotés qui permet de régler précisément l’épaisseur de la pâte souhaitée.

Molette laminoir

Rouleaux de découpe

Sur le corps de la machine se greffent des rouleaux de découpe, qui permettent comme leur nom l’indique, de découper la pâte à la forme souhaitée. Pour chaque type de pâtes existe une paire de rouleaux : tagliatelles, spaghetti, ravioli…
Pour cette raison, les rouleaux de découpe de la machine ci-dessus sont amovibles : le corps de la machine peut accueillir d’autres rouleaux pour d’autres types de pâtes.

Manivelle

La manivelle est elle aussi amovible, pour pouvoir entraîner le laminoir et les rouleaux de découpe. Il suffit de la placer dans l’emplacement voulu (laminoir ou rouleaux de découpe) et de tourner !

Acheter une machine : faire le bon choix

Il n’y a aucune difficulté à trouver une machine à pâtes dans le commerce, que ce soit dans les boutiques spécialisés d’accessoires de cuisine ou dans les produits italiens, les grands magasins ou encore en ligne. C’est en général sur Internet qu’on retrouve le plus grand choix de machine, manuelles ou électriques, du modèle de base aux équipements les plus professionnels.

Consultez le site machineapates.com qui propose une sélection des meilleurs appareils au meilleur prix

Nettoyage de la machine

Comme tout appareil de cuisine, la machine à pâtes, se salit. La pâte et la farine viennent se déposer sur les rouleaux, le laminoir… et finissent par former une couche sèche sur les parties actives de la machine. Un nettoyage régulier est nécessaire pour préserver la mécanique et garder une machine prête à l’emploi.

Avant tout… Quelques règles :

  • ne jamais laver la machine sous l’eau : en séchant mal dans les parties intérieures de la machine, l’eau ferait rouiller le métal. A fortiori : pas de savon, de liquide vaisselle…
  • ne jamais utiliser de matériel trop dur ou abrasif pour enlever la pâte séchée (lame de couteau ou de ciseau, papier de verre, aiguille…). La surface des rouleaux et du laminoir est fragile !

Note : ces conseils concernent les machines manuelles classiques en inox, d’entrée de gamme. Il est probable que ces conseils ne concernent pas toutes les machines d’autres « constitution».

Pendant l’utilisation

Au fur et à mesure des passages de la pâte sur le laminoir, celui-ci se salit. Les racloirs qui servent à racler la pâte collée aux rouleaux finissent aussi par être encombrés.

Il est conseillé de passer un coup de mouchoir en papier ou de papier essuie-tout sur ces 2 éléments. La pâte séchée et la pâte collante sont bien nettoyées, sans risque de rayure sur la surface des rouleaux.

Après utilisation

Après usage, nettoyer bien les racloirs avec du papier essuie-tout, comme indiqué ci-dessus. Pour atteindre les endroits les plus inaccessibles du mécanise, on peut utiliser un pinceau de cuisine à poils durs. Veiller à ce que le pinceau « ne perde pas de poils» pendant cette opération.

Si la pâte séchée est trop difficile à détacher, on peut utiliser un cure-dent (le bois couché à plat sur le métal) pour racler les rouleaux. Certaines machines peuvent s’ouvrir pour donner accès au mécanisme : on peut alors nettoyer en profondeur, en utilisant les techniques listées ci-dessus.

Les rouleaux du laminoir se nettoient l’un après l’autre : ne rien faire passer entre les deux pour nettoyer les deux ne même temps, cela risque d’abimer la machine !

Séchoir à pâtes

Que ce soit pour des faire des pâtes fraîches ou sèches, une étape de séchage est nécessaire, pour les durcir avant cuisson ou avant conservation. Cette étape est très basique : elle consiste à suspendre les pâtes découpées afin de les faire sécher comme du linge. Pas besoin de matériel spécial, donc, mais une accessoire se révèle particulièrement pratique : le séchoir à pâtes.

Présentation du séchoir à pâtes

Le séchoir à pâtes se présente sous la forme d’un petit mât reposant sur des pieds et sur lequel des bras sont disposés.

Séchoir à pâtes chrome et plastique Marcato

Le séchoir peut être en entièrement en bois ou en plastique, voire en métal, ou alors composé à la fois de plastique (polycarbonate pour les bras) et de métal (acier pour les pieds). Le nombre de bras dépend des modèles : les plus courants disposent de 12 ou 16 bras, d’une longueur allant de 15 à 20 cm (soit la largeur de sortie des rouleaux de découpe de la machine).

Bras d'un séchoir à pâtes

Utilisation du séchoir
L’utilisation du séchoir est aussi simple que pour faire sécher du linge.

Il suffit de suspendre les pâtes de part et d’autres des bras en veillant à ce qu’elles ne se chevauchent pas, de manière à favoriser un séchage rapide. Pour éviter que les pâtes ne collent sur les bras lors du séchage, il est conseillé de les fariner avant d’y suspendre les pâtes.

Pâtes séchant sur un séchoir
De la machine au séchoir

La seule phase délicate est le transport des pâtes de la sortie de la machine vers le séchoir. Pour cette étape, utiliser la queue d’une cuillère en bois placée à la sortie des rouleaux de découpe, de manière à ce que le pâtes s’y déposent de part en part au fur et à mesure de leur découpe.

Pâtes qui sèchent sur le séchoir

Certains séchoirs sont fournis avec un accessoire destiné à ce « transport» : une sorte de long tube évidé, de la taille de la queue d’une cuillère en bois. Cette forme particulière permet de « déposer» les pâtes très délicatement sur les bras du séchoir d’un petit tour de poignet.

Un accessoire dont il est possible de se passer, mais qui se révèle très pratique lorsque les pâtes collent un peu plus que prévu…

Fabriquer un séchoir à pâtes

La simplicité de l’objet rend le séchoir assez facile à fabriquer. Un pied solide, un mât de 25-30 cm de hauteur, des bras de 15-20 cm de longueur… le reste est histoire de compétences en bricolage, de bois à disposition et des besoins finaux (4 bras seulement ou 8 disposés en étoiles autour du mât ? des bras plus longs ou plus courts ?). Penser à utiliser du bois brut et non-traité, évidemment !

Nid de pâtes maison

Les pâtes fraîches sont souvent proposées sous forme de « nids» .Une manière de les présenter un peu différente, qui permet également de manier les pâtes fraîches un peu plus facilement. A la maison, le nid de pâtes est très facile à réaliser et permet aussi de faciliter le stockage des pâtes, par un gain de place appréciable. La réalisation du nid de pâtes se fait une fois les pâtes découpées à la forme souhaitée. Il suffit alors de confectionner les nids avec 8 à 12 pâtes (selon leur longueur et leur épaisseur) en les roulant sur elles-mêmes. Le rouleau de pâtes est mis à sécher tel quel. Sur un séchoir à pâtes, on peut par exemple placer deux nids sur un bras de séchage :

Séchage nid pâtes

Séchage du nid : Comme le nid de pâtes est plus compact que des pâtes individuelles, le temps de séchage est un peu plus long. Il faut donc faire attention à ne pas faire des nids trop gros qui ne pourront pas être séchés correctement, même si on veut les employer comme pâtes fraîches. Le risque est de se retrouver avec des boules de pâtes compactes dans l’eau de cuisson de la casserole. Si l’on souhaite conserver les pâtes longtemps, il vaut donc mieux faire plus de petits nids qui seront secs rapidement. De même, pour éviter d’avoir des boules de pâtes impossible à cuire (les pâtes collées entre elles), on peut fariner légèrement les pâtes découpées avant de former le nid. Cela permet de limiter l’adhésion des pâtes entre elles.

Faire des pâtes sèches : le séchage

Les pâtes sèches ont l’énorme avantage sur les pâtes fraîches de pouvoir se préparer longtemps à l’avance et de pouvoir se conserver des mois, sans nécessiter d’équipements ou d’ingrédients particuliers. La fabrication de pâtes sèches ne demande qu’une étape de séchage plus longue par rapport aux pâtes fraîches, quelle que soit la recette utilisée. Alors, pourquoi s’en priver ?

Des pâtes maison toujours disponibles

La meilleure manière de conjuguer plaisir des pâtes maison et souplesse d’utilisation des pâtes sèches (des pâtes prêtes à la cuisson, qui se conservent longtemps) est de fabriquer soi-même ses pâtes sèches. Cela permet non seulement de constituer des réserves de pâtes maison, mais également d’élargir la gamme des pâtes « prêtes à l’emploi» : pâtes aux herbes, pâtes colorées…

La méthode est des plus simples : une fois les pâtes disposées pour sécher (sur un séchoir ou un autre support), il suffit de prolonger le séchage des pâtes. De quelques heures de séchage pour les pâtes fraîches, il faut allonger cette durée à au moins 24 heures pour des pâtes sèches, à une température ambiante de 20 degrés. Les pâtes sont sèches lorsqu’elles sont cassantes.

Astuce séchage des pâtes : fariner le support pour ne pas qu'elles collent

Astuce : il est conseillé de fariner légèrement le support sur lequel les pâtes sèchent, pour éviter qu’elles ne collent en séchant.

Si les pâtes ne sont pas suffisamment sèches, elles risquent de mal se conserver. Il vaut mieux prolonger le séchage d’une demie-journée ou plus plutôt que de conserver des pâtes mal encore un peu humides. Pour les conserver, les boîtes en métal sont conseillées (boites à sucres, boites à gâteaux bretons ou scandinaves…). La conservation des pâtes sèches maison dure au moins 6 mois, mais il dépend de la qualité du séchage. Vérifier régulièrement l’état des pâtes lors de leur conservation : les pâtes sont sèches, mais elle restent vivantes !

Les pâtes bio

Pour les gourmands adeptes du bio, les pâtes maison sont idéales. Contrôle exact de tous les ingrédients, possibilités infinies de varier les goûts et les textures, fabrication 100% maîtrisée : autant de garanties d’une alimentation aussi saine et équilibrée que possible. Oui, le bio fait maison, c’est possible !

Du bio simple

On peut difficilement faire plus simple : il suffit de disposer de farine bio et d’eau !

La multiplication des rayons bio dans les magasins d’alimentation ou des boutique spécialisées dans le bio permet de trouver facilement de la farine de blé tendre bio. La semoule de blé dur bio est moins courante, il vaut mieux se tourner vers les magasins bio ou en encore les boutiques en ligne spécialisées

Pour les pâtes aux oeufs, des oeufs labélisés AB sont bien évidemment nécéssaires. Pour être sûr des produits, vérifier la présence du logo AB, garant qu’il est issu de l’agriculture biologique.

Des pâtes bio pas chères et variées

La farine bio est plus chère que la farine non-bio (compter environ le double) mais au final, les pâtes bio maison ont un coût de revient au kilo équivalent à des pâtes bio industrielles.
Le plaisir de les faire en moins, bien évidemment.

Par ailleurs, les variétés de pâtes bio industrielles sont encore limitées : faire ses pâtes bio maison permet bien évidemment un liberté totale dans ce domaine.

Qu’il s’agisse de colorants naturels, d’herbes ou d’aromates, les déclinaisons sont infinies, tout en restant dans une démarche 100% bio (pas de colorants ou d’autres ingrédients non-issus d’agriculture biologique).

Pâtes maison aux herbes

Si le succès des pâtes est lié à leur simplicité de préparation et leur goût apprécié des petits comme des grands, il est possible d’en faire un plat raffiné et subtil, sans forcément avoir recours à des sauces très complexes. Les herbes sèches, les condiments courants ou encore les plantes aromatiques sont des ingrédients très précieux pour donner aux pâtes de nouvelles saveurs.

Aromatiser les pâtes de manière douce
L’une des manières les plus simples de « donner plus de goût » aux pâtes sans faire exploser le calorimètre est d’incorporer à la pâte des herbes aromatiques ou des aromates.Thym

En général ces herbes ne donnent que peu de couleur aux pâtes (pour cela, utiliser des colorants naturels pour colorer les pâtes), mais elles leur procureront une saveur unique, limitant l’apport de sauce, de sel…

Les combinaisons sont infinies, mais de manière générale, il est conseillé d’utiliser des herbes séchées, qui s’incorporent mieux à la pâte. L’utilisation d’herbes sèches présente également l’avantage de permettre la réalisation de pâtes aromatisées tout au long de l’année.

Pour aromatiser les pâtes, rien de plus simple : une fois la pâte à pasta presque prête, incorporer les herbes ou les aromates dans le mélange et finir la préparation normalement.
Les herbes sont alors naturellement intégrées de manière égale dans la pâte.

Idées de pâtes aux herbes

Voici quelques idées de pâtes aux herbes. Les quantités sont indiquées pour 500g de pâtes.

  • Herbes de Provence : 2 cuillères à café d’Herbes de Provence. Persil
  • Oseille : 2 à 3 feuilles d’oseille sèches, réduite en poudre. Attention : ne jamais couper l’oseille fraîche ou sèche avec une lame en métal.
  • Persil : Prendre du persil sec. S’il est très gros, il est possible de le hâcher plus finement pour éviter de tros gros morceaux dans les pâtes cuites.
  • Poivre : 2-3 pincées de poivre. Il est possible de mélanger plusieurs sortes de poivres : noir, gris, blanc…
  • Piment : Utiliser de la pâte de piment ou du piment sec réduit en poudre : une demi-cuillère à café suffit en principe.
  • Orties :Réduire en poudre 4 à 6 feuilles sèches en les roulant entre les doigts. Enlever au maximum les petits bouts de tiges avant de réduire en poudre.
  • Ciboulette : Une petite poignée de ciboulette séchée, coupée très fine.
  • Thym : 2 à 3 branches de thym sec. Frotter entre les 2 mains et ne laisser que les sommités aromatiques.

Qui à dit que les pâtes étaient caloriques !

Qui n’a pas un paquet de pâtes dans les placards de sa cuisine ? C’est l’aliment star de nos maisons. Les pâtes plaisent à tout le monde, petits comme grands. On en consomme régulièrement à la maison comme au restaurant. Rapide à préparer, les pâtes s’accommodent facilement (fromage, légumes, viande, poisson, …).

Longtemps boudées par les régimes minceur, les pâtes ont injustement été écartées de nos assiettes. Natures, les pâtes fraîches ont une valeur calorique de 265 calories pour 100 grammes. Énergétiques et nourrissantes, les pâtes sont intéressantes sur le plan nutritionnel car elles apportent protéines et fibres. Avec un index glycémique faible, les pâtes diffusent lentement leur sucre durant la phase digestive. Un effet bénéfique sur le plan nutritionnel car vous êtes rassasié plus longtemps et moins tenté de succomber au grignotage.

Néanmoins, mal cuisinées, les pâtes peuvent être hautement caloriques. C’est un peu comme les fruits de mer si on vide le pot de mayonnaise ! Privilégiez l’huile d’olive au beurre ou à la crème. Sauce tomate, herbes et légumes sont sautés sont idéaux pour accompagner vos plats de pâtes. Évidemment, on peut aussi se faire plaisir avec une recette plus riche de temps en temps. Un régime alimentaire est efficace s’il est équilibré, modéré et surtout pas privatif sinon le sensation de frustration montrera rapidement le bout de son nez.

Nos recettes de pâtes gourmandes

C’est bien beau de faire des pâtes, mais maintenant il faut les cuisiner ! A vos casseroles, apprenez à cuire les pâtes et à les accompagner comme les grands chefs cuisiniers. Apprenez à étonner vos amis avec des recettes faciles de pâtes.

Spaghettis aux câpres et aux anchois

  • Les ingrédients, pour 4 personnes
  • 400 g de spaghettis
  • 3 anchois
  • 50 g d’olives noires
  • 500 g de tomates pelées
  • 3 gousses d’ail fraîches
  • 60 g de câpres
  • 60 ml d’huile d’olive
  • Quelques brins de persil frais
  • Sel et poivre du moulin
  • La recette
  • Épluchez et hachez les gousses d’ail fraîches puis coupez les anchois en petits morceaux. Dénoyautez et hachez les olives puis écrasez les tomates à l’aide d’une fourchette.
  • Dans une casserole, versez l’huile d’olive, incorporez l’ail haché, les morceaux d’anchois, les olives noires dénoyautées, les câpres et les tomates écrasées. Salez et poivrez selon votre goût et laissez compoter à feu très doux pendant 10 mn puis incorporez les brins de persil.
  • Dans une casserole d’eau bouillante salée, faites cuire les spaghettis pendant quelques minutes jusqu’à ce qu’ils soient Al Dente puis égouttez-les à l’aide d’une passoire.
  • Versez dans un saladier, arrosez-les de sauce et servez bien chaud dans 4 assiettes individuelles.

Farfalles aux olives

  • Les ingrédients, pour 4 personnes
  • 400 g de farfalles
  • 100 g de lard fumé
  • 400 g de tomates concassées
  • 40 g d’olives vertes
  • 40 g d’olives noires
  • 1 poivron
  • 1 oignon
  • 1 cuil. à soupe de câpres
  • 4 cuil. à soupe d’huile d’olive
  • De l’origan
  • Sel et poivre du moulin
  • La recette
  • Lavez le poivron et coupez-le en deux, enlevez les filaments et faites-le griller puis pelez-le. Dans une poêle huilée avec les 4 cuil. à soupe d’huile d’olive, faites revenir l’oignon haché et le lard fumé préalablement coupé en petits dés. Ajoutez le poivron coupé en lamelles, les olives dénoyautées grossièrement coupées, les câpres, les tomates, l’origan, le sel et le poivre. Laissez cuire pendant 20 mn.
  • Dans une casserole d’eau bouillante salée, faites cuire les farfalles pendant quelques minutes jusqu’à ce qu’elles soient Al Dente puis égouttez-les dans une passoire. Assaisonnez de sauce et servez.

Cannellonis aux champignons

  • Les ingrédients, pour 4 personnes
  • 300g de cannellonis à farcir
  • 2 oignons frais
  • 400g de champignons
  • 2 échalotes
  • 150g d’épinards frais
  • 1 gousse d’ail
  • 25cl de crème fleurette
  • 20g de beurre
  • Quelques branches de persil
  • Sel et Poivre du Moulin
  • Pour La Sauce :
  • 50cl de crème fleurette
  • 2 jaunes d’oeufs
  • Sel et Poivre du Moulin
  • La recette
  • Épluchez les oignons, les échalotes et l’ail puis hachez-les grossièrement. Blanchissez les feuilles d’épinards puis hachez-les. Lavez les champignons sous l’eau froide puis essuyez-les et émincez-les finement. Dans une poêle beurrée, faites-y revenir tous ces légumes sans cesser de mélanger puis incorporez la crème fleurette. Salez et poivrez selon votre goût et laissez cuire pendant 5 minutes.
  • Faites la sauce : Dans une casserole, versez les 50cl de crème fleurette puis faites-la réduire pendant 5 minutes. Dans un bol, battez les jaunes d’oeufs avec une cuillère à soupe de crème chaude. Hors du feu, incorporez-les à la crème restante puis mélangez bien. Salez et poivrez selon votre goût.
  • Préchauffez votre four à 200°C et beurrez un moule allant dans votre four.
  • Farcissez les cannellonis du mélange précédent et disposez-les dans un plat préalablement beurré les uns contre les autres. Arrosez de crème restante et laissez cuire dans votre four préchauffé à 200°C durant 30 minutes.
  • Saupoudrez de persil haché et servez dans quatre assiettes individuelles.

Salade de macaronis au coulis de poivrons

  • Les ingrédients, pour 4 personnes
  • 400 g de macaronis
  • 3 poivrons rouges
  • 3 poivrons jaunes
  • 3 gousses d’ail fraîches
  • 60 ml d’huile d’olive
  • Sel et poivre du moulin
  • La recette
  • Dans votre four sur gril, faites griller les poivrons jusqu’à ce que la peau noircisse. Enlevez la peau à l’aide d’un couteau puis épépinez-les et coupez-les en petits morceaux.
  • Dans un saladier, versez la moitié de la chair des poivrons puis salez et poivrez et arrosez-les d’huile d’olive. Épluchez les gousses d’ail puis mixez-les avec les poivrons restants. Salez et poivrez le coulis obtenu puis réservez.
  • Dans une casserole d’eau bouillante salée, faites cuire les macaronis pendant quelques minutes jusqu’à ce qu’ils soient Al Dente puis égouttez-les à l’aide d’une passoire.
  • Versez-les dans un saladier puis arrosez-les de coulis de poivron. Mélangez bien puis laissez refroidir. Répartissez la salade de macaronis dans 4 assiettes individuelles puis disposez des dés de poivron dans chaque assiette. Servez frais.

Gratin de penne au saumon fumé

  • Les ingrédients, pour 4 personnes
  • 500 g de penne
  • 40 cl de crème fleurette
  • 40 cl de lait
  • 440g de gruyère râpé
  • 6 tranches de saumon fumé
  • 2 cuil. à soupe de farine
  • 2 oignon
  • 4 cuil. à café de noix de muscade
  • Sel et poivre du moulin
  • La recette
  • Coupez le saumon fumé en petits carrés et hachez finement l’oignon. Dans une poêle beurrée, faites revenir l’oignon. Saupoudrez l’oignon d’une cuil. à soupe de farine et laissez cuire quelques minutes. Ajoutez ensuite le lait et la crème fraîche puis mélangez bien. Répartissez la noix de muscade sur le tout et poivrez.
  • Dans une casserole d’eau bouillante salée, faites cuire les spaghettis pendant quelques minutes jusqu’à ce qu’elles soient Al Dente puis égouttez-les dans une passoire. Pendant ce temps, ajoutez les carrés de saumon à la préparation puis du gruyère râpé.
  • Une fois le mélange et les pâtes prêtes, versez ces dernières dans un plat à gratin puis nappez-les de la sauce. Parsemez de gruyère râpé et faites gratiner le tout dans votre four puis servez.

Torsettes au saumon fumé

  • Les ingrédients, pour 4 personnes
  • 500 g de torsettes
  • 250 g de saumon fumé
  • 50 cl de crème fraîche liquide
  • 3 gousses d’ail fraîches
  • 1 petit piment rouge
  • 10 g de beurre
  • 10 cl de vin blanc sec
  • Quelques brins de persil frais
  • Sel et poivre du moulin
  • La recette
  • Épluchez les gousses d’ail puis hachez-les avec les brins de persil et le petit piment rouge. Dans une poêle, faites-les revenir avec le beurre pendant 2 mn puis arrosez-les de vin blanc sec et laissez évaporer.
  • Coupez le saumon fumé en dés puis ajoutez-le à la préparation précédente avec la crème fraîche liquide. Salez et poivrez selon votre goût. Laissez cuire à petit feu pendant 10 mn.
  • Dans une casserole d’eau bouillante salée, faites cuire les torsettes pendant quelques minutes jusqu’à ce qu’elles soient Al Dente puis égouttez-les à l’aide d’une passoire et versez-les dans un saladier.
  • Arrosez-les de sauce au saumon fumé puis servez bien chaud dans 4 assiettes individuelles.

Farfalles au chou-fleur

  • Les ingrédients, pour 4 personnes
  • 400 g de farfalles
  • 1 chou-fleur
  • 2 gousses d’ail
  • 400 g de tomates pelées
  • 3 cuil. à soupe d’huile d’olive
  • 1 piment
  • 4 cuil. à soupe de parmesan râpé
  • Sel et poivre du moulin
  • La recette
  • Lavez le chou-fleur et divisez-le en bouquets. Dans un fait-tout, faites revenir l’ail écrasé puis ajoutez les tomates pelées et le piment. Salez et poivrez et laissez cuire à feu doux pendant 40 mn.
  • Dans une casserole d’eau bouillante salée, mettez les bouquet de chou-fleur puis, lorsque l’ébullition reprend, ajoutez les farfalles et laissez-les cuire jusqu’à ce qu’elles soient Al Dente puis égouttez-les à l’aide d’une passoire. Assaisonnez-les avec la sauce, saupoudrez de parmesan râpé et servez.

Pâtes auvergnates

  • Les ingrédients, pour 4 personnes
  • 500 grammes de pâtes
  • 200 grammes de jambon blanc coupé en dés
  • 125 grammes de bleu d’Auvergne
  • 2 cuillères à soupe de crème fraîche
  • Sel, Poivre
  • La recette
  • Faites cuire vos pâtes selon le temps indiqué.
  • Couper votre jambon.
  • Défaire le bleu d’Auvergne en morceaux.
  • Mettez un léger fond d’eau au fond d’une casserole et faites chauffer à feu doux.
  • Rajouter 2 cuillères à soupe de crème fraîche et mettez vos morceaux de bleu.
  • Remuer de temps en temps durant la cuisson.
  • Lorsque le contenu est semi-liquide, mettez la sauce et les dés de jambon avec vos pâtes.
  • Conseils : On peut adapter la quantité du jambon et du bleu suivant les envies.

Tortiglionis aux courgettes épicées

  • Les ingrédients, pour 4 personnes
  • 300 g de tortiglionis
  • 750 g de courgettes
  • 3 oignons frais
  • 20 g de safran en poudre
  • 25 cl de crème fraîche
  • 20 g de beurre
  • Quelques brins de persil plat
  • Sel et poivre du moulin
  • La recette
  • Épluchez les oignons frais puis hachez-les et faites-les revenir dans une poêle beurrée. Incorporez la crème fraîche et le safran en poudre puis salez et poivrez selon votre goût. Laissez chauffer pendant quelques secondes.
  • Lavez les courgettes sous l’eau froide puis coupez-les en lanières.
  • Dans une casserole d’eau bouillante salée, faites cuire les tortiglionis pendant quelques minutes jusqu’à ce qu’ils soient Al Dente en prenant soin de jeter les lanières dans l’eau de cuisson une minute avant la fin de la cuisson. Puis égouttez-les à l’aide d’une passoire.
  • Versez dans un saladier beurré. Arrosez les pâtes de crème épicée et décorez de persil ciselé. Servez bien chaud.
  • Gratin de gnocchis frais à la sauce béchamel

    • Les ingrédients, pour 4 personnes
    • 800 g de pommes de terre farineuses
    • 150 g de farine
    • 2 jaunes d’oeuf
    • 15 ml d’huile d’olive
    • Sel et poivre du moulin
      • Pour la sauce béchamel :

      • 30 g de farine
      • 40 g de beurre
      • 50 cl de lait
    • 70 g de parmesan râpé
    • Muscade en poudre
    • Sel et poivre du moulin
    • La recette
    • Préchauffez votre four à 200°C. Dans une casserole d’eau bouillante salée, faites cuire les pommes de terre farineuses puis épluchez-les et passez-les au presse-purée. Laissez-les refroidir pendant quelques minutes.
    • Incorporez la farine, le sel et le poivre puis pétrissez bien et ajoutez les jaunes d’oeuf jusqu’à obtenir une pâte homogène. Roulez la pâte obtenue en forme de boudin et coupez-la en tronçons.
    • Préparez la sauce béchamel : Dans une casserole, faites fondre le beurre puis versez la farine et mélangez au fouet puis ajoutez le lait bouillant sans cesser de remuer. Salez et poivrez selon votre goût puis saupoudrez de muscade en poudre.
    • Dans une grande casserole d’eau bouillante salée additionnée d’huile d’olive, laissez pocher les gnocchis pendant 5 mn puis retirez-les à l’aide d’une écumoire puis déposez-les dans une terrine beurrée.
    • Nappez les gnocchis de béchamel puis saupoudrez-les de parmesan râpé et faites gratiner dans votre four préchauffé à 200°C pendant 10 mn.
    • Répartissez le gratin de gnocchis dans 4 assiettes individuelles et servez bien chaud.

    Farfalles froids à la Grecque

    • Les ingrédients, pour 4 personnes
    • 300 g de farfalles
    • 1 concombre
    • 2 tomates
    • 80 g de feta
    • 150 g de mozarella
    • 250 g de crevettes
    • 250 ml de vin blanc
    • 1 gousse d’ail
    • 6 cuil. à soupe d’huile d’olive
    • De la ciboulette
    • Du basilic
    • Sel et poivre du moulin
    • La recette
    • Épluchez le concombre. Lavez les tomates, coupez-les en tranches et mettez-les dans un saladier avec l’ail épluché.et quelques feuilles de basilic emiettées. Salez, poivrez, arrosez avec 4 cuil. à soupe d’huile d’olive et laissez mariner pendant 1h au réfrigérateur.
    • Faites cuire les crevettes à la vapeur pendant 4 mn dans une cocotte avec un peu d’eau salée aromatisée avec le vin, le poivre, un peu de basilic et de la ciboulette.
    • Dans une casserole d’eau bouillante salée, faites cuire les farfalles pendant quelques minutes jusqu’à ce qu’elles soient Al Dente puis égouttez-les avec une passoire.
    • Assaisonnez les pâtes avec le reste d’huile, les tomates et les concombres marinés, les crevettes, la mozarella, la feta émiettée et le poivre. Mélangez et servez.

    Vermicelles de riz au boeuf

    • Les ingrédients, pour 4 personnes
    • 100 de Vermicelles de riz
    • 300 g boeuf haché
    • 1/2 c. à café de Purée de piment
    • 18cl de sauce soja
    • 25cl de sauce Nuoc-Mâm
    • 18cl d’huile d’olive
    • 1 courgette
    • 18cl d’huile de sésame
    • 4 brins de coriandre
    • 2 gousses d’ail
    • 1 ciboule
    • La recette
    • Trempez les vermicelles de riz dans de l’eau tiède. Émincez la ciboule. Coupez la courgette en morceaux, pelez et hachez l’ail et la coriandre. Dans une sauteuse , faites chauffez l’huile d’olive et faites revenir le boeuf pendant 3 minutes.
    • Ajoutez la ciboule, la courgette, l’ail et la coriandre. Mélangez. Ajoutez la sauce soja, la purée de piments et le Nuöc Mám. Ajoutez les vermicelles à la viande. Laissez cuire 3mn, ajoutez l’huile de sésame et servez.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *